Lundi 11 novembre 2019  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca



























Propreté sur Marlowe
Les résidants veulent un vrai coup de balai
Des matières en décomposition échappent au camion-balai sur l’avenue De Marlowe
Article mis en ligne le mercredi 22 juin 2011

 
Photo: Marie Cicchini

Le camion-balai passe le jeudi de ce côté de l’avenue De Marlowe.

Un tronçon de l’avenue De Marlowe près du métro Vendôme semble échapper à toutes les opérations de nettoyage que mène l’arrondissement depuis le 1er avril.

Le camion-balai doit passer chaque semaine, mais les résultats visibles soulèvent des doutes entre la rue Sherbrooke et le boulevard De Maisonneuve. Des déchets et des détritus humides jonchent la chaussée. Des tas de feuilles et de matières en décomposition collent depuis des lunes à l’asphalte dans tous les creux de la chaussée. Un gros tas de terre et de débris d’un bac à fleurs cassé empiète sur le trottoir.

Au nord de Sherbrooke, cette rue est pourtant sèche et bien nettoyée sous la canopée d’arbres matures de grande taille. C’est comme si le tronçon De Marlowe n’avait pas bénéficié de la campagne éclair de propreté dans les rues de l’arrondissement de Côte-des-Neiges-NDG du 8 avril au 8 mai.

Une résidente craint le pire quand sera ouvert le campus Glen du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) en arrière de la station de métro. «Les piétons ne veulent pas garder leurs bouteilles d’eau vides et leurs emballages de sandwich, alors ça se retrouve dans la rue et sur nos terrains », raconte Anouk Laurent.

Rien n’a changé depuis sa présentation à une séance du conseil d’arrondissement en 2009 pour demander davantage de poubelles dans le secteur du métro. Le 6 juin dernier, la contribuable y est retournée pour parler cette fois de la propreté dans cette rue très fréquentée par les piétons.

Le directeur d’arrondissement, Stéphane Plante, a rappelé que dans le cadre d’un projet pilote, l’arrondissement a installé des poubelles/compacteurs à énergie solaire à diverses stations de métro, mais il a reconnu que cette station est particulièrement fréquentée.

Le Règlement sur la propreté des terrains privés (c.P.-12.1) semble loin des préoccupations de plusieurs résidants. «Ce n’est pas parce que les piétons jettent des déchets dans la rue... » [qu’il ne faut pas les ramasser ou en jeter par terre aussi], dit Mme Laurent.

À quelques portes de chez elle, Susan Finch balayait son entrée de garage poussiéreuse au 2051, avenue De Marlowe lors de la visite du journal. Son travail sera visiblement à refaire dès qu’il y aura des bourrasques. À son tour, la contribuable opine du chef en parlant de la bouche d’égout bloquée devant chez elle et des déchets qui se sont accumulés tout autour. Par temps pluvieux, une grande flaque d’eau recouvre cette boue nauséabonde et se retire après deux jours en laissant une nouvelle couche de détritus.

Des camions-balais inefficaces Le problème dépasse donc toute mobilisation citoyenne d’un seul jour comme la Grande Opération Montréal.net, où les résidents intéressés s’organisent autour d’une activité de nettoyage ou d’embellissement dans un lieu public.

Mme Finch a remarqué que le camion ne passait pas toutes les semaines au mois d’avril à cause du temps pluvieux. Des tas de feuilles et d’humus remplissent les creux et le nettoyage n’est pas efficace, comme si l’équipement n’était pas adapté à ce genre de travail. Si le camion-balai est passé le 13 juin, la chaussée était bien loin d’être propre deux jours plus tard.

Stéphane Plante s’est engagé à revoir la stratégie de nettoyage au métro Vendôme en concertation avec la Société de transport de Montréal (STM). Des inspecteurs doivent ces temps-ci ratisser ce secteur afin de cerner les problèmes et de voir si ce tronçon à balayer est oublié en fin de parcours.

[ Marie Cicchini ]





Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca