Mercredi 26 juillet 2017  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca



























Le NPD déborde de joie au théâtre Rialto
Article mis en ligne le jeudi 12 mai 2011

 
Photo: Victor Klein

Thomas Mulcair entame le premier discours de son mandat.

Le néo-démocrate Thomas Mulcair a dépassé toutes les attentes lors de sa réélection le 2 mai dernier dans la circonscription fédérale d’Outremont. Il a remporté 56 % des voix, soit plus du double que les libéraux, et a écrasé les conservateurs.

L’air fatigué, mais ravi, il est venu exprimer ses projets au théâtre Rialto, rue du Parc, devant une foule de partisans électrisés par les résultats extraordinaires du Nouveau Parti démocratique.

Les militants orange étaient rassemblés dès 21 h pour célébrer les victoires du NPD. Des effusions de joie marquaient chaque conquête d’un nouveau siège à la Chambre des communes.

Plusieurs autres candidats néodémocrates étaient rassemblés pour voir le déroulement des résultats. Alexandre Boulerice était tout sourire en apprenant son élection dans Rosemont–La-Petite-Patrie, ainsi que José Nunez-Mélo, élu dans la circonscription de Laval. D’autres élus sont venus se fondre à leurs soutiens au cours de la nuit.

Un tonnerre d’applaudissements s’est élevé dans la salle quand Thomas Mulcair a fait son entrée un peu avant 23 h. Son discours lui a permis de résumer les grands axes du programme politique du NPD. Toutes les franges de la population étaient visées : des ainés, « nous ne pouvons dans un pays aussi riche que le Canada permettre l’appauvrissement de centaines de milliers de personnes », aux nouvelles générations, « nous ne laisserons pas les jeunes d’aujourd’hui avec une dette écologique et économique ».

Une huée très bruyante a envahi la salle lorsque la nouvelle du gouvernement majoritaire conservateur est tombée.
M. Mulcair a été obligé d’interrompre son discours, puis a promis de plafonner les cartes de crédit et de prendre en compte la sensibilité des Québécois dans le jeu politique national.

La victoire importante de M. Mulcair symbolise la présence considérablement renforcée du NPD dans Outremont. Le député sortant est passé de 14 000 votes (39 %) en sa faveur lors des élections fédérales de 2008, à plus de 21 000 cette année.

Le Parti libéral et son candidat, Martin Cauchon, n’ont pu remporter l’approbation que de 9204 personnes (23 %). Rodolphe Husny du Parti conservateur suit avec 3408 bulletins en sa faveur, le Bloc Québécois représenté par Elise Daoust obtient 3199 voix. Elle est suivie dans les urnes par François Pilon, Tommy Gaudet et Johan Boyden des partis vert, rhinocéros et communiste.

Les nouveaux votes du NPD proviennent principalement du Parti libéral, qui avait obtenu 12 000 voix en 2008, mais aussi du Bloc, parti souverainiste qui perd 1500 électeurs cette année. Une plus forte participation, d’environ 2500 personnes, a notamment appuyé l’envolée du NPD. Cette défaite accentue la chute des libéraux dans Outremont. Le Parti libéral a presque toujours gouverné cette forteresse, sauf depuis la percée du NPD, parti qui a essaimé au Québec depuis 2007, et sauf, rappelons-le, sous le gouvernement conservateur de Mulroney pendant un mandat.

Le NPD est passé d’un seul élu (Thomas Mulcair) à 58 dans la province. Cette nouvelle donne québécoise permet au NPD de faire un bond à la Chambre des communes, passant de 37 à 102 députés. « C’est le symbole d’un profond désir de changement et le NPD est le véhicule de ce changement. Cela nous donne la possibilité de proposer nos lois, de faire avancer nos idées », a commenté M. Mulcair.

[ Victor Klein ]







Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca