Lundi 11 novembre 2019  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca



























Des enjeux de taille
Article mis en ligne le jeudi 17 février 2011
 
Photo  Marie Cicchini
Gérald Tremblay lors d’un point de presse avec les médias de l’ouest le 1er février dernier.

Gérald Tremblay a dévoilé le 1er février dernier certaines priorités et enjeux de la Ville de Montréal dans la région ouest.

Tout d’ abord, la Ville de Montréal devra réduire ses dépenses de 250 millions $ sur deux ans à cause de la pression qu’exerce sur la santé financière l’impact de la hausse de 5% des dépenses du dernier budget, dont 3,2% ont été consacrés aux régimes de retraite dans le contexte d’une reprise économique fragile.

Il reconnaît que le fardeau de la taxe foncière a ses limites et préoccupe toute la communauté métropolitaine de Montréal. « On ne peut pas demander 1% à tout le monde », a affirmé Gérald Tremblay.

La Ville entend trouver de nouvelles façon de gérer, et pour cela diversifier ses sources de revenus afin de réaliser des projets totalisant $23 milliards étant donné que tous les gouvernements sont aux prises avec des déficits. « Ce qu’on dit au gouvernement provincial, c’est qu’on veut mettre une taxe dédiée de 5 cents en fiducie et qu’on va s’entendre au sein de la CMM sur les projets prioritaires », a-t-il expliqué.

Au sommet de Copenhague sur les changements climatiques, le premier ministre Jean Charest a recommandé, pour réduire les GES d’ici 2020, de favoriser une densité près d’un équipement structurant de transport en commun. Le schéma d’aménagement de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) prévoit que 25% des nouveaux résidents de la région métropolitaine élisent domicile à proximité de grandes infrastructures de transports collectifs afin d’augmenter l’utilisation du transport en commun d’ici à 2030.

La semaine dernière, la CMM a adopté un mémoire pour demander à Québec d’augmenter la taxe sur l’essence d’un demi-cent par an au cours des 10 prochaines années. Ces sommes serviront à financer des projets de transport collectif à hauteur de
10,4 milliards $. Les résidents de la région métropolitaine paient déjà une taxe de 3 cents le litre d’essence, ce qui devrait ramener un peu plus de 100 millions $ dans les coffres cette année.

Le maire a affirmé que les conditions sont favorables au projet de train de l’ouest, notamment, en raison du projet de reconstruction de l’échangeur Turcot et du projet de réfection de l’autoroute Bonaventure.

L’administration Tremblay veut niveler Bonaventure pour faire une entrée de Ville prestigieuse. Ainsi, ceux qui le veulent prendront le transport en commun, les autres perdront moins de temps dans la congestion et pourront récupérer le 5 cents de taxe, a-t-il raisonné.

La Ville souhaite également éliminer les sacs verts des déchets organiques et fournir des bacs bruns aux ménages. Des consultations publiques auront lieu dans les prochains semaines pour deux sites de compostage et deux usines de biométhanisation, Les déchets doivent être traités sur les quatre territoires de l’Île de Montréal plutôt que d’être exportés.

Parmi ses autres projets, la Ville continue d’investir 8,2 millions $ par année sur trois ans pour rajeunir les installations de plus d’une soixantaine de parcs de 13 arrondissements qui ont égalé la mise, portant le montant à 16,4 millions $.

La Ville investit également 200 millions $ au cours des 10 prochaines années dans la réfection d’arénas, soit environ $ 5 millions par aréna, afin de remplacer le fréon qui amincit la couche d’ozone par un gaz à l’ammoniaque.

Le programme d’immobilisations de 2011-2013 de l’arrondissement de Côte-des-Neiges-NDG est de 18,6 millions $, dont 6,2 millions $ seront investis en 2011.

[ Marie Cicchini]





Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca