Mardi 19 novembre 2019  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca



























Hôpital général juif
Un pavillon ultramoderne pour l’urgence
Article mis en ligne le jeudi 18 novembre 2010
 
Photo Courtoisie
Le docteur Hartley Stern et Bernard Stotland ont accueilli entre autres le premier ministre Charest et les ministres responsables.

La première pelletée de terre du futur pavillon de soins critiques marquait également, le 8 novembre dernier, le 75e anniversaire d’un des hôpitaux les plus grands et achalandés du Québec en termes de patients sur civières.

Situé sur la rue Légaré, en arrière des pavillons E et H, le pavillon K, promet un service d’urgence ultramoderne pour fournir un meilleur accès aux traitements, moins d’attente et des soins de meilleure qualité.

Lorsqu’il sera terminé, en 2012, l’hôpital d’enseignement affilié à l’Université McGill devrait renforcer le système de santé desservant tout le Québec.

Outre l’urgence de 53 civières, le pavillon de soins critiques comprendra les blocs opératoires, les soins intensifs, l’unité coronarienne, une unité de soins en cardiologie, le centre de naissances, l’unité de néonatalogie et l’hôpital de jour.

La première phase comprend l’aménagement du service d’urgence de 20 349 mètres carré. Il offrira des chambres individuelles et contribuera à réduire les temps d’attente et à diminuer les problèmes d’engorgement.

Le pavillon accueillera les patients dont l’état requiert des soins d’urgence, des soins chirurgicaux, ou des soins intensifs, coronariens ou néonatals. Les installations doivent faciliter le contrôle de la propagation des infections et favoriser l’efficacité, tout en préservant l’intimité, la dignité et la sécurité des patients.

Le service d’urgence a été conçu au début des années 1990 pour un volume annuel de 38 000 patients. Il traite maintenant environ 70 000 patients par année, et deux fois plus de patients de plus de 75 ans que tout autre hôpital de taille comparable.

L’hôpital gère le projet, estimé entre 120 millions et 300 millions de dollars, sans appel au partenariat public-privé. La première phase bénéficie d’une contribution financière de 94 millions de dollars de Québec. La Fondation de l’hôpital contribue pour 30 millions, soit le stationnement souterrain, et assume tout dépassement de coût éventuel.

Raymond Bachand, ministre des Finances, du Revenu et responsable de la région de Montréal, affirme qu’en matière d’activités de recherche et d’innovation technologique, Montréal et le Québec sont extrêmement bien placés pour contribuer à l’avancement des connaissances dans les sciences de la santé. Le pavillon des soins critiques contribuera à une recherche d’une qualité et d’une pertinence encore plus grandes.

Avec fierté, le député de Mont-Royal, Pierre Arcand, qualifie l’hôpital de «fleuron de la médecine montréalaise».

[Marie Cicchini]






Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca