Mardi 18 juin 2019  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca



























Art pour tous
Les trésors insoupçonnés de l’UdM
Article mis en ligne le jeudi 18 novembre 2010
 
Photo Les Productions Train d’enfer. Succession Jacques G. de Tonnancour, 2010
Le Tryptique de Jacques G. de Tonnancour est exposé au Pavillon Lionel-Groulx situé au 3150,
rue Jean-Brillant.
   

LUMIÈRE SUR JACQUES G. DE TONNANCOUR
Artiste anticonformiste, Jacques Godefroy de Tonnancour naît en 1917 à Montréal. Élève à l’École des beaux-arts de Montréal à partir de 1937, il quitte rapidement l’institution qu’il juge trop académique. Aux côtés d’Alfred Pellan, il est à l’origine, en 1948, de Prisme d’Yeux, un manifeste plaidant pour plus d’avant-gardisme et d’ouverture dans la peinture québécoise. Il décède en 2005, à Montréal. Artiste polymorphe, cinq de ses réalisations sont visibles dans le projet Art pour tous, dont trois murales de mélamine, d’aluminium et de bois aggloméré toutes intitulées Composition géométrique, un Triptyque composé de collages et d’huile sur toile marouflée et de bois aggloméré et une sculpture de verre et d’acier inoxydable nommée Justice.

En passant, en visitant ou en étudiant à l’Université de Montréal, il vous est sans doute déjà arrivé, au plus pressé de ralentir votre course, au mieux de vous arrêter, attiré par une curiosité posée là, mais que beaucoup ne remarquent plus. Que signifie cette sculpture, que représente cette murale, qui a peint ce tableau ?

Depuis le mois d’octobre, le Centre d’exposition de la Faculté de l’Aménagement présente Art pour tous, le fruit d’une recherche de deux ans afin d’assouvir les questions des plus curieux. Au détour de six parcours, le projet propose de découvrir ou redécouvrir des éléments d’art public collectionnés par l’Université et disséminés sur ses campus de Montréal et de Saint-Hyacinthe, depuis les années 1960, sous l’impulsion d’André Bachand, alors directeur du Fonds de développement.

Art pour tous met en avant une étonnante collection de 41 œuvres de quelque 33 artistes tels que Jacques de Tonnancour (1917-2005), Annie Thibault (née en 1966), sans oublier l’apport considérable des artistes immigrants tels que le muraliste catalan Jordi Bonnet (1932-1979) et le sculpteur roumain Sorel Etrog (né en 1933).

Alors que certaines réalisations acquises par don proviennent de l’Expo 67, d’autres ont été conçues ad hoc, sur commande de l’UdeM, notamment dans le cadre de la
politique du 1% consistant à réserver une partie du budget de construction d’un bâtiment public à l’intégration d’œuvres d’art à celui-ci.

Étant donné que ces œuvres font partie de l’espace et de la vie de chacun des pavillons qui les exposent, le visiteur ne trouvera que peu d’indications sur place. Pour une promenade réussie, un plan de visite, une carte ainsi que des capsules de baladodiffusion sont téléchargeables à partir du site internet www.artpourtous.ca.

[Céline Saday]





Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca