Mercredi 18 septembre 2019  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca



























Avenir incertain pour une petite bibliothèque
Article mis en ligne le jeudi 26 août 2010
 
Photo Nicholas Teasdale-Boivin
L’intérieur de la bibliothèque Benny, qui sera remplacée par une toute nouvelle bibliothèque en 2012.

L’arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce est l’un des arrondissements les moins bien nantis en bibliothèques sur l’île de Montréal. Le futur complexe Benny devrait permettre de rejoindre les autres arrondissements quant à la superficie des bibliothèques publiques.

L’actuelle bibliothèque Benny est située dans une ancienne chapelle, à quelques pas du futur complexe, qui ouvrira en 2012 au coin de Monkland et Benny. À l’intérieur, des rangées de livres dans la section pour adultes sont disposés de façon serrée, afin de maximiser l’espace restreint de cette toute petite institution. La section pour enfants est peinte en couleurs vives. La bibliothèque dégage une atmosphère chaleureuse qui convient bien à sa vocation locale.

« Les architectes ont eu le mandat de recréer cette atmosphère. Ce sera plus grand, mais ce sera chaleureux quand même », espère Marie-France Lépine, responsable de l’animation à la bibliothèque Benny. Elle croit que les enfants apprécieront leur nouvel espace après la période d’adaptation.

Alain Trudeau, président des Partenaires de la bibliothèque Benny, estime que l’ancienne chapelle n’est plus adaptée aux besoins du 21e siècle. Il manque de place pour les comptoirs Internet, pour les nouveaux livres et pour les activités, importantes pour l’intégration des Néo-Québécois.

L’idée de garder l’ancienne chapelle pour servir de bibliothèque pour
enfants pose de sérieux problèmes de logistique. Pour Alain Trudeau, il n’est cependant pas question de vendre l’édifice à des promoteurs immobiliers. Il préférerait y voir une garderie.

Le maire de l’arrondissement, Michael Applebaum, est du même avis que M. Trudeau. Toutefois, il refuserait de financer l’édifice tout en subventionnant une association et encore moins une garderie, qui relève plutôt de Québec.

Augmenter la capacité

La future bibliothèque aura une certification LEED et partagera son espace avec une maison de la culture et un café. Les institutions partageront certains lieux.

Le design intérieur sera déterminé en septembre au terme d’un concours, sans consultation publique. Le maire assure déjà que la superficie de la nouvelle bibliothèque sera sept à huit fois plus grande que l’ancienne: « Nous voulons remettre l’arrondissement dans la moyenne en ce qui concerne les infrastructures de bibliothèques. C’est pour cela que nous avons obtenu des fonds des autres paliers de gouvernement. »
Le gouvernement provincial épongera 40% de la facture, la ville-centre un autre 40%. L’arrondissement fournira le 20% restant, pour un investissement de 15 millions $ pour la bibliothèque seulement.

Le dossier Fraser-Hickson

La pénurie de bibliothèques s’explique en partie par la fermeture en 2007 de la bibliothèque privée Fraser-Hickson, qui essuie depuis échec sur échec dans ses tentatives de réouverture. La présidente de Vision Montréal dans Notre-Dame-de-Grâce, Arlyle Warring, déplore cette fermeture, pour laquelle elle blâme l’administration Applebaum. Le maire affirme avoir fait plusieurs offres spécifiques à la direction de Fraser-Hickson et considère la réouverture comme une option valable.

D’ici là, les livres sont entreposés. Selon Diane Chambers, une citoyenne fermement opposée à la fermeture de la bibliothèque, la collection a été amputée de 70 000 livres en trois ans. Elle souhaite voir revivre Fraser-Hickson: « Les enfants et les personnes âgées ont besoin d’un lieu près de chez eux. Une bibliothèque, maintenant, c’est plus que des livres et des étagères ».

[Nicholas Teasdale-Boivin]






Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca