Lundi 11 novembre 2019  
Depuis JANVIER 2013, les Actualités dispose d'un nouveau site. Pour y accéder, rendez-vous sur www.lesactualites.ca



























Le jardin Châteaufort veut devenir un modèle
Article mis en ligne le mercredi 18 août 2010
 
Photo Marie Cicchini
De grandes accumulations d’eau de pluie sur le sol argileux inquiètent les membres du conseil d’administration.

C’est avec soulagement que la Corporation du jardin communautaire Châteaufort a vu réapparaître ses jardinets sur le réservoir d’eau de la Ville.

Le président du conseil d’administration de la Corporation, Constantin Marinescu, est satisfait d’avoir réobtenu le jardin communautaire malgré la suspension de deux saisons de jardinage. Les allées facilitent l’accès aux jardinets et limitent en partie la propagation des mauvaises herbes, une amélioration importante, selon lui.

La Ville a par ailleurs accepté d’aménager trois escaliers aux extrémités du jardin, dont deux sur la rue Van Horne. Le nouvel escalier à l’intersection des avenues Van Horne et Darlington, qui a trois paliers, coûte à lui seul plus de 50 000 $.

L’étanchéité du réservoir est accomplie, mais reste à voir si les aménagements paysagers, qui comprennent 180 arbres et trois pergolas, pourront être faits d’ici la fin des travaux prévue en octobre. Plus de 70% devraient s’effectuer après la mi-août et se terminer à temps pour les semis d’automne.

À ce stade, les travaux touchent à d’autres points essentiels qu’il serait fort avantageux de repenser sans tarder, est d’avis le président du conseil d’administration du jardin. « Étant donné que la saison est presque terminée et qu’il est peu plausible que les travaux se terminent à temps, pourquoi continuer de se dépêcher? Il vaut mieux prendre le temps de repenser l’aménagement du jardin  », a-t-il dit.

L’agent de communication de l’arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, François Puchin, a confirmé que la Direction de l’eau de la Ville de Montréal dispose d’un budget global de 8 millions $, qui couvre notamment la remise en état du parc Mahatma-Gandhi et du jardin communautaire. L’arrondissement joue un rôle de conseiller.

Impossible de savoir si, en plus du montant de 8 millions $, il s’agira d’obtenir des fonds additionnels pour apporter des aménagements essentiels, voire des corrections au jardin.

Les membres veulent des jardinets de diverses grandeurs. « Plusieurs jardinets standards sont trop grands et négligés faute de temps. Les mauvaises herbes se propagent en tous sens alors qu’on a 70 personnes sur la liste d’attente », a souligné M. Marinescu.

Ils veulent également une plateforme isolée et clôturée à l’entrée des escaliers et des toboggans, à défaut de quoi les jardiniers qui arrivent en voiture avec outils, sacs de terre ou d’engrais doivent décharger tout ce matériel à même le trottoir. Des cabinets d’aisances, des rampes d’accès pour faciliter l’accès aux membres aînés font également partie d’aménagements non prévus.

Un jardin unique au monde

L’organisation espère d’ailleurs que la Ville continuera d’investir dans ce jardin communautaire qu’ils estiment unique en son genre. Ses 160 membres, de 20 à 28 nationalités différentes, favorisent la variété des récoltes et enrichissent les acquis en apportant leurs connaissances sur l’exploitation des sols et les plantes cultivées dans les potagers. « Notre vision est de créer l’étalon d’un site de naturalisation, un jardin urbain du 21e siècle », a confié M. Marinescu, en rappelant que leurs activités sécurisent le réservoir d’eau de la ville, situé en dessous, contre des attentats terroristes.

Le jardinage donne à ses membres de 22 langues différentes un contact social. Pour cette raison, l’organisation sans but lucratif souhaite se doter d’une mission de club social. De plus, elle envisage d’offrir des camps de jardinage en été et de donner libre accès aux patients de l’Institut de réadaptation Gingras-Lindsay.

M. Marinescu confirme que la 6e édition du Jardinfest aura lieu dans le jardin fin septembre. Les résidants qui veulent louer un jardinet doivent s’adresser au bureau d’Accès Montréal et s’inscrire sur la liste d’attente.

[Marie Cicchini]





Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca